Publications

Publications


Voir tout

  • [hal-01700407] L'entreprise du 21 ème siècle résiliente et ambidextre, le numérique comme hypothèse de travail (2016)
    28 décembre 2020
    Constitutifs de la vie même des organisations, les cycles et les chocs qui les accompagnent, peuvent dans certaines circonstances leur être fatal si elles ne font pas preuve de résilience pour les absorber. Les organisations se trouvent actuellement confronté à deux défis majeurs, une contraction économique depuis 2008, une transition technologique qui bouscule les modèles de gestion existants et chahute leur éco-système. Dès lors il s’agit bien d’un changement de paradigme majeur dans la gestion des organisations qui doivent tout en explorant de nouveaux terrains d’activité, préserver leurs ressources. L’organisation doit veiller à laisser s’exprimer l’agilité des éléments du système qui la composent et celle de ses collaborateurs pour leur permettre de répondre au défi de l’ambidextrie organisationnel face à l’incertitude et l’imprévisibilité qui caractérisent les environnements économiques contemporains. Pour lui permettre d’accéder à cette agilité, à développer la propriété de résilience et préserver ses capacités, l’information critique doit pouvoir être sécurisée et délivrée à temps via des systèmes d’information évolutifs sauf à être condamnée à ne pas pouvoir maintenir l’équilibre de son écosystème.
  • [hal-01700405] Big 1 et Open Data, dispositifs contingents des développements sociaux & économiques locaux ?
    21 décembre 2020
    Dans cette recherche, apparait pour le bigdata la nécessité d’une gouvernance de l’information au niveau territorial (ville, intercommunalité), gouvernance qui s’appuie sur la construction d’un écosystème propice à l’innovation et l’invention que Pentland [27] qualifie d’écosystème de stimulation intellectuelle immergé dans un processus d’essai/erreur. L'organisation territoriale (OT) produit, détient, stocke, échange ou possède une grande quantité de données, données pouvant être insérées dans un système de gestion de données de masse (Big Data). Une vigilance doit être apportée à la qualité des données, celle-ci pouvant biaiser la prise de décisions [9]. Pour cette raison il convient de mettre en place également une organisation des données MDM (Master Data Management : en Français, gestion des données de référence ou gestion des données maîtres) basée sur un référentiel de données avec des règles métier (c'est-à-dire des activités, réalisées suivant des procédures administratives, corrélées ou en interactions qui contribuent aux finalités de la collectivité), et un processus rigoureux qui produit de la donnée de qualité à destination des citoyens et plus généralement des parties prenantes locales, processus nommé BPM (Business Process Management : en Français, Gestion des Processus Métiers). Il s’agit en fait d’une réappropriation des données par les métiers présents dans l’OT. L’utilisation de ces données peut-être protéiforme et générateur de business possiblement insoupçonné. C’est le cas d’entreprises qui se créent et se développent principalement à partir d’objets nouveaux, issus généralement d’une idée créative. Ou d’entreprises qui se transforment en même temps que les usages numériques. Dans cette hypothèse, on parle alors d’improvisation organisationnelle au service de la créativité et de l’innovation. Des nouvelles plateformes Web collaboratives (crowdfunding : financement participatif et crowdlending : prêt participatif) vont probablement mettre le citoyen au centre des échanges et ainsi le transformer d’un citoyen consommateur en citoyen consom’acteur. Cette évolution permettra aux citoyens par leur contribution à ces plateformes de participer aux politiques publiques. Le développement du « deep learning : apprentissage profond » et des « machines learning : apprentissage automatique ou apprentissage statistique» permettra de modéliser les données et d’en déduire des comportements ad-hoc au service par exemple de la santé et des déplacements de citoyens.
  • [hal-01876707] Le management au défi du stress des professionnels dans les établissements d’accueil des personnes âgées dépendantes
    14 décembre 2020
    Objectif : L’objectif de cet article est de proposer un outil de mesure de perception du stress au sein de structures médico-sociales et à en analyser les résultats. Champs de l’étude : Cette recherche a été menée au sein de 26 Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) répartis sur toute la France et intègre des structures citadines, rurales, de tailles, de statuts et de niveau de dépendance différents. Population étudiée : Tous les professionnels présents au sein de l’établissement au moment de l’étude. Méthode : Le questionnaire a été construit à partir de de trois structures pilote. Chaque échelle a été testée en fonction des alphas de Cronbach, α. Les résultats ont été exploités via une régression linéaire multiple de la fonction perception du stress. Résultats : La recherche porte sur 914 professionnels qui ont participé à cette étude. Le questionnaire comporte 42 questions portant sur des variables spécifiques aux conditions de travail et d’autres plus spécifiques aux critères identifiés lors des phases de pré test. L’alpha de Cronbach fait apparaître un coefficient de .893, quant aux 13 questions relatives aux conditions de travail, et de .848 quant aux 21 questions spécifiques au stress identifiées en focus group. Les résultats mettent en exergue 8 facteurs propres au rythme de travail, à la clarté des missions, aux interruptions des activités, au sens au travail, à la relation avec les résidents ou avec les collègues, aux ordres contradictoires et à l’encadrement. Conclusions : Certains facteurs tels que la relation avec les familles n’interviennent pas dans l’analyse des causes du stress, mettant en avant des facteurs organisationnels plus marqués, qui sont de réels leviers d’actions pour le manager.
  • [hal-00841643] Toward a systemic navigation framwork to integrate sustainable development into the company
    7 décembre 2020
    In a very uncertain and competitive economy, companies have to cope with external constraints such as environmental and social issues, to gain competitive advantage. Over the last thirty years, numerous initiatives have appeared to deal with socio-environmental issues. However, contexts are complex and dynamics. Many authors therefore point out the need to establish a systemic perspective in order to improve the integration of sustainable issues into all company activities: from strategic decision-making to the end of the project. In addition, companies need to reinforce the relationship between general corporate development and eco-design activities. Based on literature review, this paper assumes that the integration of sustainability can be improved by developing a coherent and system approach between strategic, tactical and operational levels. The authors have chosen to demonstrate this assumption by targeting the environmental aspect of sustainability as a first step of their overall research. In this view, this paper proposes a navigation system composed of three modules: strategic, tactical and operational. This navigation system provides some pragmatic roadmaps for integrating environment into the company. Each module is linked to the others by the use of appropriate metrics. Bottom-up and top-down or middle-to-sides strategies are fully supported. To test this proposal, the navigation system is experimented retrospectively into an industrial process from the textile industry. The comparison between the initial situation and the experimental results allows authors to highlights potential environmental improvements. Some recommendations are made to challenges companies to use this navigation system, which argues in favor of environmental improvements.
  • [hal-01088221] Toward an systemic navigation framework to integrate sustainable development into the company
    7 décembre 2020
    In a very uncertain and competitive economy, companies have to cope with external constraints such as environmental and social issues, to gain competitive advantage. Over the last thirty years, numerous initiatives have appeared to deal with socio-environmental issues. However, contexts are complex and dynamics. Many authors therefore point out the need to establish a systemic perspective in order to improve the integration of sustainable issues into all company activities: from strategic decision-making to the end of the project. In addition, companies need to reinforce the relationship between general corporate development and eco-design activities. Based on literature review, this paper assumes that the integration of sustainability can be improved by developing a coherent and system approach between strategic, tactical and operational levels. The authors have chosen to demonstrate this assumption by targeting the environmental aspect of sustainability as a first step of their overall research.In this view, this paper proposes a navigation system composed of three modules: strategic, tactical and operational. This navigation system provides some pragmatic roadmaps for integrating environment into the company. Each module is linked to the others by the use of appropriate metrics. Bottom-up and top-down or middle-to-sides strategies are fully supported.To test this proposal, the navigation system is experimented retrospectively into an industrial process from the textile industry. The comparison between the initial situation and the experimental results allows authors to highlights potential environmental improvements. Some recommendations are made to challenges companies to use this navigation system, which argues in favor of environmental improvements.
  • [hal-02159644] Le pilotage de la RSO dans les écoles de management
    30 novembre 2020
    Cet article étudie le pilotage de la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) dans les écoles de management. La recherche s'appuie d'abord sur un cadre conceptuel qui tend à suggérer le nécessaire développement de la RSO dans les écoles de management ce qui implique de recourir à une démarche et des outils de pilotage spécifiques comme les Sustainability Balanced Scorecards (SBSC). Cependant, la revue de littérature montre aussi que les résultats des initiatives menées ne permettent pas de voir une approche aboutie et complète de pilotage de la RSO dans une école de management. C'est pourquoi il est jugé nécessaire ensuite d'approfondir un exemple d'implantation d'une politique RSO, celui de l'iaelyon. Les résultats de l'étude montrent d'abord que l'iaelyon a toujours mis les préoccupations sociétales au coeur de ses engagements et de son management. Il montre ensuite que le déploiement des objectifs de responsabilité sociétale a conduit à la mise en place d'engagements avec ses parties prenantes. Il en ressort enfin que le tableau de bord qui en a résulté pour l'iaelyon est orienté vers le développement durable. La discussion des résultats montre alors que pour mettre en place un tableau de pilotage de la RSO dans une école de management, il est nécessaire d'outrepasser le découplage, de mettre en oeuvre effectivement la RSO et d'amener l'organisation à un niveau de «maturité organisationnelle RSO» seuil.
  • [hal-02374771] De la justification des parcours professionnels de cadres en PME
    26 novembre 2020
    L'article analyse les justifications de cadres en PME sur leur parcours professionnel. Nous mobilisons la valorisation sociale de l'expérience vécue et la proximité comme spécificité de gestion des PME. Notre analyse inductive de 25 récits de vie fait émerger des arguments qui enchâssent les dimensions liées au travail (autonomie, polyvalence, proximité du pouvoir) avec des dimensions liées à l'espace géographique (liens affectifs-identitaires, sécurité économique, qualité du cadre de vie). (495 signes) Abstract Our article analyzes the justifications of executives who have joined an SME on their professional pathway. We mobilize the social "valuation" of the experience lived and "proximity" as a managerial specificity of SMEs. Our inductive analysis of 25 life stories leads to the emergence of arguments embedding work-related dimensions (autonomy, versatility, proximity to power) with space-related dimensions (affective-identity, economic security, living environment quality). (474 signs)
  • [halshs-00787774] Se taire, nier ou s'excuser : comment répondre à un appel au boycott ?
    26 novembre 2020
    Cette étude propose de considérer le processus par lequel trois stratégies de communication de crise - l'absence de réponse, le démenti, et les excuses - modifient l'intention de boycott et de réachat. Le terrain retenu est celui d'un appel au boycott dénonçant l'utilisation de traitements chimiques de la viande vendue en grande distribution. Les résultats montrent, qu'en fonction de la cible, l'entreprise a intérêt à démentir ou à s'excuser, mais que le silence n'est jamais recommandé.
  • [halshs-00728493] Une singularité dans l'aide à la décision : le cas de la Liaison 16
    19 novembre 2020
    Cet article se penche sur un type particulier de Système d'Aide à la Décision (SAD), les systèmes d'aide à la décision centrés réseaux, et pose la question de ses effets sur la créativité des décideurs lorsqu'ils sont confrontés à des situations extrêmes. Une étude de cas exploratoire, s'intéressant aux potentialités créatives d'un SAD militaire centré réseaux, est développée. Il s'agit d'étudier les effets d'une liaison de données tactiques appelée Liaison 16 sur la créativité de ses usagers, en l'occurrence des pilotes de chasse sur Rafale. Le corpus des données de terrain a été construit par triangulation de 33 entretiens individuels, d'observations non participatives ainsi que d'archives et de rapports officiels. L'analyse des résultats suggère que ce système d'aide à la décision favorise la créativité, bien qu'il n'ait pas été conçu en ce sens. L'émergence de créativité résulte de la combinaison entre les caractéristiques de flexibilité du système tout en respectant des règles strictes, l'intégration de ce système dans un processus organisationnel et les capacités intrinsèques des utilisateurs.