DISRUP « Donner » pour Innover en StaRt-UP HealthTech

Projet Pack Ambition Recherche - Région Auvergne-Rhône-Alpes - 2021

Projet d’une durée de 3 ans piloté par Virginie Gallego-Roquelaure, Laboratoire de recherche Magellan - iaelyon.

> L'ACTU

La région Auvergne-Rhône-Alpes est l’une des 5 premières mondiales en matière de recherche et d’innovation en santé. Il s’agit d’ailleurs de la deuxième région la plus dense en France pour sa concentration d’entreprises de ce secteur. Parmi elles, de jeunes pousses innovantes pourvoyeuses d’emplois émergent : les start-ups. Toutefois, en raison de la crise sanitaire et économique actuelle, et en dépit des aides accordées par les pouvoirs publics, ces organisations sont fragilisées.

L’ambition de ce projet est de dépasser la logique financière ou encore les recherches centrées sur l’entrepreneur, en s’intéressant aux dynamiques relationnelles, susceptibles de contribuer à l’innovation des start-ups et in fine à leur succès. Se faisant, le projet DISRUP convoque la logique du don de Mauss « donner, recevoir, rendre » pour renouveler les recherches portant sur le management de l’innovation en start-up en fournissant une vue d’ensemble des relations se développant au sein de ces organisations.
 


Création du 1er observatoire scientifique national sur les start-ups HealthTech

Pour la première fois, un projet en sciences humaines et sociales (SHS) appréhendera, de manière interdisciplinaire l’innovation en start-up en faisant collaborer des chercheurs de SHS (des gestionnaires, un anthropologue et un sociologue) avec des médecins. Les 11 chercheurs de l’équipe appartiennent à des institutions variées de la région.

En vue de proposer un modèle actionnable et réplicable, l’équipe DISRUP mènera une étude ethnographique et longitudinale au sein de KERANOVA, une start-up qui déploie une innovation unique au monde implantée en région Auvergne-Rhône-Alpes, dont les résultats seront discutés par 60 start-ups HealthTech représentatives des 12 départements de la région, sélectionnées par le pôle de compétitivité LYONBIOPÔLE, acteur clef de la santé dans la région.

A l’issue de ce projet, le premier observatoire scientifique national sur les start-ups HealthTech sera créé.

S’inscrivant dans une approche pluridisciplinaire, il s’agit d’un sujet novateur en sciences de gestion qui fera appel à l’anthropologie et à la sociologie en contexte de start-up HealthTech. La coordinatrice, Professeur des universités, codirigera la thèse avec le Professeur de médecine Philippe Gain, à l’origine de l’innovation de KERANOVA.



A propos de l’équipe scientifique

L’équipe scientifique conjugue des spécialistes du sujet et appartiennent à des institutions variées : Université Grenoble Alpes (CERAG), Grenoble Ecole de Management, Université Saint-Etienne Jean-Monnet (BiiGC) et l’iaelyon - Université Lyon 3 (Laboratoire Magellan).

L'actu