Aller au contenu

Centre de Recherche iaelyon Magellan


Accueil > Publications > Ouvrages

Ouvrages et directions d’ouvrages


  • [hal-01893269] Le mémoire de master : Piloter un mémoire, rédiger un rapport, préparer une soutenance
    12 octobre 2018
    Comment rédiger efficacement un mémoire de master, à l’université comme en grande école, à l’heure du numérique et des réseaux sociaux ?La rédaction et la soutenance d’un rapport de fin d’études (projet, stage, création d’entreprise ou recherche) ne sont pas des formalités. Or, l’expérience montre que les étudiants sont souvent démunis et manquent de conseils, ce qui risque de les pénaliser lors de la soutenance et de la notation.Cette 5e édition, enrichie d'une partie complète sur le contenu du mémoire, donne les clés de la méthodologie : genèse, pilotage, rédaction. Elle permet d’acquérir les techniques indispensables :• gestion du temps ;• gestion des personnes ;• gestion de la recherche documentaire;• gestion du contenu;• maîtrise des règles de base de la rédaction.
  • [hal-01381051] Les grands auteurs en Logistique et Supply Chain Management
    5 octobre 2018
    La collection « Grands Auteurs » présente de façon synthétique les apports des auteurs majeurs des disciplines comme : l’économie, la finance, les ressources humaines, l’organisation… Rédigés par des spécialistes, les ouvrages de cette collection constituent un condensé indispensable à tout étudiant, chercheur ou praticien. Cet ouvrage collectif, coordonnée par Olivier Lavastre (iaelyon), Valentina Carbone (ESCP Europe) et Blandine Ageron (IAE Metz), s’attache à présenter les auteurs qui ont marqué la logistique et le Supply Chain Management. Construit autour de 26 chapitres (rédigés par 54 contributeurs), il vise à accompagner le lecteur dans sa quête de connaissance et son cheminement pour appréhender les éléments structurants au cœur des réflexions théoriques et des travaux empiriques de ce champ. Le lecteur pourra découvrir ou approfondir les principes essentiels de la logistique et du SCM : la gestion des flux et des relations. Il sera ainsi question de pilotage des flux physiques par les flux d’information, de management des relations entre fonctions et entre entreprises, et d’organisation des différents sous-systèmes logistiques, en vue d’une meilleure satisfaction du client. Pouvant être lu dans son ensemble, afin de saisir la portée des enseignements de ces grands auteurs, ou chapitre par chapitre, pour approfondir une problématique ou un questionnement particuliers, cet ouvrage propose une mise en perspective des principaux travaux de référence en logistique et SCM. Les grands auteurs présentés dans cet ouvrage sont : Donald J. BOWERSOX, Craig R. CARTER, Injazz J. CHEN, Martin CHRISTOPHER, Jacques COLIN, Martha C. COOPER, Paul D. COUSINS, Andrew COX, Lisa M. ELLRAM, Stanley E. FAWCETT, Kasra FERDOWS, Marshall L. FISHER, Jay Wright FORRESTER, Robert B. HANDFIELD, Christine M. HARLAND, James L. HESKETT, Bernard "Bud" J. LALONDE, Douglas C. LAMBERT, Richard C. LAMMING, Hau L. LEE, John T. MENTZER, Robert M. MONCZKA, Antony PAULRAJ, Dale S. ROGERS, Joseph SARKIS, Stefan SEURING et Yossi SHEFFI.
  • [hal-01221275] Le capitalisme socialement responsable existe
    20 septembre 2018
    En ces temps de crise, le capitalisme est remis en question par ses détracteurs ou défendu bec et ongles par ses partisans. Le concept proposé de Capitalisme Socialement Responsable est fondé sur l’esprit d’entreprise, favorise les comportements exemplaires, à la fois efficaces, efficients et éthiques, en encourageant la prise de responsabilité sociale des entreprises et des organisations, conjuguée au développement de la responsabilisation économique et des efforts légitimes de chaque citoyen-acteur. Le Capitalisme Socialement Responsable ne confond pas capitalisme financier et capitalisme entrepreneurial. Le premier cultive la création de valeur factice qui conduit à des bulles financières qui éclatent périodiquement et ruinent l’économie réelle. Au contraire, le capitalisme d’entrepreneuriat est créateur de valeur économique robuste et d’emplois, justifiés par l’activité de production de biens et de services répondant à des besoins légitimes des citoyens-consommateurs. Le Capitalisme Socialement Responsable n’est pas une généreuse utopie, il s’est déjà inscrit dans l’histoire des faits économiques et sociaux et il est viable actuellement. Il recouvre un ensemble de bonnes pratiques qualifiées de management socio-économique, qui ont été mises en place dans 1853 entreprises et organisations, privées, associatives et publiques, appartenant à 72 secteurs d’activité, dans l’industrie, les services lucratifs et les services publics, dans 40 pays. Tout le livre montre que le fait de replacer l’Homme au centre de l’action, permet de produire de la valeur économique durable et des valeurs anthropologiques qui lui sont indissociables. Le Capitalisme Socialement Responsable est, dans la sphère de l’activité économique, le pendant de la démocratie dans la sphère politique, sociale et anthropologique. Il fait confiance à l’entreprise, comme moteur de l’activité économique, sociale et culturelle, pour créer de la valeur, dans la proximité des relations humaines, en faveur des personnels, des clients et des usagers.
  • [hal-01221298] Becoming Agile.
    20 septembre 2018
    From the beginning, we wanted to become a national player, but above all, to produce as close as possible to the consumers and reinforce the closeness between managers and employees within the company. Partnering with ISEOR has helped us implement and formalize organizational structures, to spread the SEAM process throughout the company...
  • [halshs-00776222] Management socio-économique - une approche innovante
    20 septembre 2018
    Le monde sort de la crise ? Encore faut-il que les entreprises et les organisations relèvent la tête et adoptent des stratégies proactives et innovantes qui renforcent leur capacité de survie-développement au milieu d'un environnement économique et social troublé. Le management socio-économique, expérimenté dans 1200 entreprises et organisations dans 70 secteurs d'activité, 35 pays sur 4 continents, est une approche originale du management stratégique dont le moteur est le recyclage des coûts cachés en création de valeur ajoutée. Cette dynamique accroît l'implication du personnel, fortifie sa cohésion interne et sa capacité d'autofinancement durable. En effet, les organisations sont de plus en plus affectées par les multiples défis du changement et subissent des déperditions d'énergie humaine, sociale et de ressources financières. Au moyen de 1 000 000 heures de recherche-intervention au sein des entreprises et des organisations, les chercheurs de l'ISEOR ont découvert 3 534 types de dysfonctionnements, c'est à dire de pathologies organisationnelles qui constituent des hémorragies de performances affaiblissant la vitalité de l'organisation. La mesure des déperditions de ressources qui en découlent a montré un niveau insoupçonné de coûts cachés : 15 000 à 60 000 € par personne et par an.


Nous écrire


Université de Lyon